Eltha, bénéficiaire Palmis Mikwofinans Sosyal en Haïti

Eltha, bénéficiaire Palmis Mikwofinans Sosyal en Haïti

À PORT-AU-PRINCE, avec notre partenaire PALMIS MIKWOFINANS SOSYAL

« J’espère bien que mes filles hériteront de mon sens du commerce ! »

« J’ai 6 frères et soeurs et j’ai eu de la chance : quand j’avais 7 ans, ma tante m’a accueillie à Port-au- Prince. Elle m’a élevée et m’a scolarisée, en échange de services à la maison et dans sa petite épicerie. C’est comme ça que j’ai pu faire des études… et que j’ai appris le B-A-BA du commerce !

J’ai obtenu un diplôme d’aide-soignante. Puis, j’ai épousé un huissier et nous avons eu trois filles. Malheureusement, mon salaire d’aide-soignante était faible et m’éloignait de mes filles. Alors, j’ai décidé de vendre des produits d’épicerie à domicile.

Un prêt pour l’achat du premier stock

C’est PALMIS Mikwofnans Sosyal qui m’a permis de me lancer : en 2009, avec un prêt de 5 000 gourdes (87 €), j’ai acheté mon premier stock. Huit prêts plus tard, j’ai une affaire qui tourne et je suis toujours chez PALMIS Mikwofinans Sosyal parce que ses taux sont les plus bas et qu’en plus je reçois des formations !

Un vrai savoir-faire commercial

Au début, je vendais mes marchandises sur une étagère installée au bord de la route, devant la maison. Petit à petit, avec les prêts, j’ai pu acheter et vendre de plus en plus. Mon revenu a augmenté, j’ai épargné et dès que j’ai eu assez d’argent de côté, j’ai construit cette belle boutique ! Ici, je peux présenter correctement mes produits. Et plus besoin de les rentrer tous les soirs et à les réinstaller tous les matins sur un étal provisoire !

Et un esprit résolument entrepreneurial

Je gagne bien ma vie aujourd’hui et je continue de mettre de l’argent de côté. J’ai déjà acheté un terrain et maintenant, j’économise pour construire un système de traitement d’eau qui me permettra de vendre de l’eau potable aux habitants du quartier.

Je suis heureuse d’avoir réussi ce projet et d’en avoir d’autres aujourd’hui. J’espère bien que mes filles feront des études dans le commerce et auront comme moi le goût d’entreprendre ! »

 

Soutenez notre action

Lire d’autres témoignages

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation.