La performance sociale : un outil essentiel pour mesurer les résultats sociaux de notre action

La performance sociale : un outil essentiel pour mesurer les résultats sociaux de notre action

Entrepreneurs du Monde accompagne l’insertion économique des familles en situation de grande précarité et leur facilite l’accès à des biens et services essentiels. Il est capital pour Entrepreneurs du Monde de vérifier si son action conduit les bénéficiaires vers des progrès socio-économiques tangibles et durables. C’est pour cela qu’elle évalue toute l’année avec ses équipes la performance sociale de son action.

Évaluer sa performance sociale, travail structuré et structurant, est indispensable pour comprendre les tendances générales, en complément des milliers de témoignages et de succès que nous récoltons lors des visites à domicile et des réunions dans les quartiers. Il conduit à l’amélioration permanente de nos pratiques.

La mission sociale au cœur des valeurs d’Entrepreneurs du Monde

Une bénéficiaire d'un programme Entrepreneurs du Monde à Lomé.Entrepreneurs du Monde  :

  • accorde une importance particulière à la mission sociale des programmes qu’elle incube,
  • accompagne ses programmes sur le terrain et les aide à mettre en œuvre les moyens de remplir leur mission sociale.

Entrepreneurs du Monde est membre de la Social Performance Task Force (SPTF), un groupe de travail international sur la performance sociale qui développe des ressources pour aider les praticiens dans l’atteinte de leurs objectifs sociaux.

Comment Entrepreneurs du Monde suit-elle la réalisation des objectifs sociaux de ses programmes ?

Nous pilotons cette performance sur 4 axes :
1. Définir la vision, la mission et les valeurs du programme local.
2. Suivre l’évolution du profil socio-économique des bénéficiaires.
3. Mesurer l’adéquation des produits et des services aux besoins des bénéficiaires
4. Évaluer la performance sociale

 

  • Définir vision – mission – valeurs.

Entrepreneurs du Monde accompagne chacun des programmes qu’elle incube pour définir sa mission sociale, ses objectifs sociaux spécifiques et à rédiger sa charte éthique. Ce pack devient la référence et le cadre durables pour agir.  Nous accompagnons aussi tous nos programmes dans le développement de politiques et procédures pour protéger les bénéficiaires afin qu’elles soient conformes aux principes de protection du client tels qu’ils sont définis par la Smart Campaign.

 

  • Suivre le profil socio-économique des bénéficiaires.

Nous travaillons avec les équipes sur le terrain et mettons en œuvre des dispositifs pour évaluer le niveau de vie des bénéficiaires. Ces systèmes permettent de s’assurer quel le programme touche bien sa population cible d’une part et d’autre part, de vérifier si les conditions de vie s’améliorent au fil du temps en conformité avec la théorie du changement du programme.

 

  • Mesurer l’adéquation des produits et des services aux besoins des bénéficiaires.

Nous conduisons des études ponctuelles ou systématiques pour récolter de l’information auprès des bénéficiaires quant à leur expérience avec le programme.

 

  • Évaluer la performance sociale.

Nous  évaluons la capacité des programmes à mettre leur mission en pratique et à atteindre les objectifs sociaux qu’elles se sont fixés.  Nous mettons en œuvre les méthodologie développer par l’association CERISE.

CERISE est un réseau de professionnelles qui partagent savoirs et pratiques pour une finance éthique. Fondé en 1998 par 5 organismes français (CIDR, GRET, IRAM, IRC/SupAgro, et CIRAD) son objectif est de rendre l’évaluation des performances sociales aussi pratique et fiable que celle des performances financières.

En microfinance sociale, cette évaluation se base sur l’outil Social Performance Indicators 4.

Dans nos autres domaines d’action, nous utilisons la Social Business Scorecard.

 

Schéma sur la performance sociale

 

 

Les activités gestion de la performance sociale se concentrent principalement sur les dimensions de « visée et conception », « fonctionnement interne / activités », « résultats » et retombées (« les bénéficiaires améliorent-ils leurs conditions de vie ?»).

L’ approfondissement de la question des retombées et la mesure de l’impact (« les changements sont-ils imputables à l’action de l’organisation ? »), sont des aspects que nous commençons à explorer de manière rigoureuse à travers le lancement de plusieurs études en Afrique de l’Ouest, en Haïti et en Asie.

 

Lire notre dossier complet

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation.