Hypoglycémie et paludisme : du sucre pour sauver des vies

Hypoglycémie et paludisme : du sucre pour sauver des vies

22 janvier 2013

Apprenez le geste qui sauvera votre enfant

L’hypoglycémie est l’un des principaux facteurs de risque d’évolution fatale du paludisme chez le jeune enfant.

Les résultats* d’une étude clinique conduite par Antenna Genève, en collaboration avec le Service Pédiatrique de l’Hôpital de Sikasso au Mali ont montré l’efficacité du sucre sublingual chez les enfants, pour corriger l’hypoglycémie en un temps record.

L’administration d’une simple cuillère de sucre légèrement mouillé sous la langue de l’enfant, même en coma, est une solution de premier secours applicable à domicile et pendant le transport vers des structures de soins ou dans les centres de santé.

L’administration de sucre sublingual doit être répétée toutes les 10 minutes jusqu’à stabilisation de la glycémie et l’enfant doit être couché de côté (position de sécurité) pour éviter le risque de passage du sucre dans les poumons.

En savoir plus

Geste simple et vital… encore faut-il le connaître !

Le défi à relever par toutes les personnes de bonne volonté consiste à faire connaître ce procédé aux spécialistes en médecine tropicale du monde et que l’OMS ou les autres agences de santé incluent ce procédé dans leurs directives.

* publiés en novembre 2008 dans le Malaria Journal

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation.